Arkadia possède une équipe de guides animateurs spécialisés dans le travail auprès des jeunes publics.

Nous proposons une série de visites guidées scolaires, à destination des écoles primaires jusqu'à l'enseignement supérieur.

Outre des parcours guidés, Arkadia présente également une série de rallyes interactifs à réaliser à l'aide d'un questionnaire de jeux et quiz, créé par nos soins.

Découvrez notre programme ci-dessous !

Rallyes interactifs

Pouvez-vous imaginer remonter dans le passé jusqu’à un temps où Bruxelles ne « brusselait » pas encore ?

Vous voilà partis pour un rallye de 2 heures, qui vous emmènera à la découverte de la première enceinte de Bruxelles.

En partant du Cinquantenaire, ce parcours passera en revue près d'un siècle d'histoire avant d'arriver au Parlement Européen, symbole par excellence de l'extraordinaire transformation de Bruxelles

Le quartier Léopold recèle de nombreux bâtiments à l’architecture variée et de toute époque.

L’ancien site industriel bruxellois Tour et Taxi est situé le long du canal de Bruxelles.

Le plateau du Heysel est le lieu où se tiennent les plus grandes foires commerciales ainsi que les expositions et salons internationaux.

Le verre et le métal ont révolutionné le domaine de la construction en terme de structure et d’enveloppe, de solidité et de légèreté.

Pourquoi ne pas s’offrir un voyage au cœur de Bruxelles ?

Le quartier du Sablon est un haut lieu de promenade à Bruxelles. Le Grand Sablon est surtout connu pour le marché des antiquaires qui s’y tient chaque week-end.

Ce rallye vous emmène à la découverte des anciens cinémas bruxellois. Depuis l’invention du cinéma en 1895, Bruxelles a compté plus de 170 salles obscures.

A travers ce rallye autour de la Grand Place et des galeries de la Reine, nous partirons à la rencontre de hauts lieux de gourmandise et de magasins renommés.

Les jardins et l'orangerie du Botanique ont été créé à partir de 1826. Ils étaient un lieu de présentation de nombreuses plantes exotiques.

Cent ans après la fin de la Première Guerre Mondiale, les tranchées de l'Yser laissent encore bien des cicatrices dans l'histoire de l'Etat belge.

Par deux fois au cours de la première moitié du XXe siècle, les bottes d'un Occupant sans merci ont martelé le pavé de Bruxelles.